Partagez | 
 

 "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



» billets achetés : 86

MessageSujet: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Sam 18 Oct - 20:02


Simon Entwhistle
» âge il a tout fraichement fêté ses vingt cinq ans. à mi-chemin entre la vingtaine et la trentaine, simon est encore jeune, et il compte bien en profiter. pour lui, se priver de quelque chose n'entre pas dans son vocabulaire. il est maître de son destin, il a les cartes entre ses mains.
» métier récemment diplômé de la meilleure école de commerce d'angleterre, il est cependant actuellement au chômage. si, quelques mois auparavant, il n'avait pas entendu parlé de cette fascinante loterie qui l'a emmené à chicago, il serait très certainement déjà engagé dans une bonne entreprise de la capitale anglaise. au lieu de cela, il ne travaille pas, et vit dans un hôtel luxueux le temps de son séjour aux states, comptant sur la richesse abondante de ses parents pour se payer toutes les fantaisies possibles et imaginables.
» statut civil célibataire, célibâtard, par la même occasion. il ne compte plus son nombre de conquêtes depuis bien longtemps déjà. dragueur assidu, il aime les femmes, et ne se prive jamais de draguer une jolie demoiselle dans un bar. préférant les coups d'un soir aux relations sérieuses, pour l'instant, il ne semble pas décidé à se poser.
» orientation le rouge à lèvres, les sourires pétillants, les mini-jupes et les paires de seins. simon aime les filles, et peut-être même un peu trop.
» nationalité anglais, il a toujours vécu en angleterre. s'il est à chicago en ce moment, c'est pour la loterie. mais peut-être que quelque chose le retiendra sur le continent américain. rien n'est écrit.
» groupe new.

» caractère joueur, séducteur, beau-parleur, menteur, sarcastique, amusant, protecteur, intelligent, méfiant, ponctuel, déstabilisant, surprenant, mystérieux, battant, compétiteur, sportif, macho sur les bords.
ft colton haynes

Simon est le genre de garçon à la voix teintée d'un brin d'arrogance qui fait son charme, au sourire charmeur ou joueur continuellement logé au coin de ses lèvres, à l'allure d'un vrai fils de riche avec ses vêtements de marques, sa gueule d'ange et sa carrure athlétique qu'il travaille un peu plus chaque jour. Car s'il y a bien quelque chose qu'on retient de la famille Entwhistle, c'est sa richesse. En effet, Simon s'amuse à rappeler à quiconque qui oserait le défier, le provoquer, que sa famille est puissante. Qu'elle a de l'influence. Qu'elle a de l'argent, beaucoup d'argent. Il en joue, tel un véritable manipulateur. Ce qu'il est, au final. Simon manie l'art du langage à la perfection, et enfin sorti de ses études de commerce, il aurait aimé entrer dans le management, lieu où il aurait pu tirer profit de ses capacités d'orateur. C'est un beau-parleur, également, et il aime plaire et séduire. Il sait qu'il est doté de nombreux atouts physiques, il aime en profiter. Les femmes n'ont aucun secret pour lui, il les connait par cœur, sûrement grâce à son expérience. Adepte des aventures sans lendemain, il collectionne les conquêtes et aime trainer dans les bars chics, faire la fêtes dans les boites de nuit réputées, pour sans cesse augmenter ce nombre remarquable. Simon est un séducteur, et même s'il aime ces demoiselles, il reste un homme légèrement macho sur les bords, et les blagues sexistes, c'est sa spécialité. Ce qui a d'ailleurs le don d'exaspérer ses dames parfois. Un brin joueur, il aime également les défis, mais est assez intelligent pour les retourner en son avantage. Il sait toujours comment se sortir de situations délicates parce qu'il est malin et réfléchi, que dans sa vie, rien n'est joué au hasard. Hormis pour la loterie, peut-être, mais pour des tickets à deux dollars, disons qu'il a sauté sur l'occasion. Il est surprenant, mystérieux, déstabilisant, et il est presque impossible de prévoir ses remarques, d'anticiper ses réactions. Simon est un paradoxe détestable à lui seul, énervant par sa franchise et sa manière de fixer les gens de manière gênante. Il garde son sang-froid dans n'importe quelle situation, et rares sont ses instants d'énervement ou de disputes. Il n'a jamais été très violent, quoi qu'un peu plus turbulent pendant son adolescence, mais il ne règle jamais ses problèmes avec les poings. Lui, il préfère les vengeances réfléchis, dignes des plus grands stratèges de tous les temps.


Derrière l'écran
pseudo : vieux frères, mais appelez moi cassandre, cassou, ou cass.  âge : quinze ans. fréquence de connexion : ça dépend. je ferai de mon mieux, promis.  où as-tu trouvé le forum : ma mogo I love you (bazzart, mais c'est grâce à mogo quoi). qu'en penses-tu :           . scénario ou inventé : inventé. dernier mot : mot. ahaah je sais je suis tellement drôle que j'en ai marre de moi-même.   


Dernière édition par Simon Entwhistle le Dim 19 Oct - 7:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 86

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Sam 18 Oct - 20:02


"les meurtrières"

Tous les soirs, c’était la même chose. Elle pleurait, versait toutes les larmes de son corps. Il l’entendait sangloter, et parce qu’il n’était pas totalement cruel et idiot, il tentait de la consoler, un peu, en s’asseyant près d’elle sur le lit, en l’enlaçant d’un bras qui se voulait réconfortant autour de ses épaules. Pas plus, parce que le contact physique n’avait jamais été dans l’habitude des jumeaux Entwhistle. Ca en devenait rapidement gênant. C’était dur pour elle, il le savait. Mais elle se plaignait, tout le temps. C’était chiant, à force. Alors, il l’écoutait parler, raconter ses problèmes, baratiner. Parce que c’était de son devoir d’être là, au moins physiquement. Son esprit, lui, était déjà parti bien loin. Il faisait ce qu’on lui disait qu’il était bon de faire, en temps que frère. Lui adresser des sourires chaleureux, aimants. Lui assurer que tout allait bien, que tout irait bien. Lui promettre des choses belles, joyeuses, mais irréalistes. Lui mentir sur l’avenir qui les attendait. Ne pas trop parler, parce qu’il fallait avant tout l’écouter. Avoir l’air intéressé, parce que les filles étaient comme ça. Il fallait qu’elle soit le centre d’attention, qu’elle occupe tout son esprit, rien que pour quelques instants. Mais c’était déjà trop pour Simon. Comme il avait envie de quitter cette chambre trop girly à son gout, de fuir les problèmes de sa jumelle comme on évitait une maladie, la peste, la mort. Quel misérable ennui. « Simon, je te jure que j’en peux plus. Pourquoi ils font ça ? Dis-moi, toi. » Son regard se perdait dans le vide alors que sa crinière blond foncé se noyait dans les plis de son décolleté. Elle avait cette voix tremblante, faible, agaçante. Simon aimait sa sœur, il ne pouvait le nier. Mais il la trouvait insupportable, dans ce rôle de victime, d’adolescente déprimée, de souffre-douleur inventé. Pourquoi ne profitait-elle pas de la vie comme lui pouvait le faire ? Pourquoi n’était-elle pas comme toutes ces filles cools et jolies, au collège, que Simon prenait beaucoup trop de plaisir à regarder de haut en bas ? Pourquoi pleurait-elle tous les soirs, s’inventant mille et unes excuses pour justifier ces torrents de larmes qui déferlaient sur ses joues ? Pourquoi jouait-elle à la malheureuse ? « Je sais pas, Alyss, je sais pas… » Et au fond, il s’en foutait, un peu.
« T’as toujours été le préféré des parents. Tout le monde le sait. » Ce n’était pas la première fois qu’elle lui sortait ce genre de phrase. Il se contentait de rouler des yeux, comme à chaque fois. Il niait, et pourtant, au fond de lui, Simon était totalement d’accord avec sa jumelle. D’ailleurs, il trouvait cela assez plaisant. Il n’avait jamais trouvé Alyss à plaindre. Elle avait tout pour être heureuse, après tout. Une villa dans le quartier le plus chic et le plus réputé de la capitale anglaise. Un chaton blanc comme neige pour combler ses caprices de petite fille. Une garde-robe remplie de mille et uns vêtements, tous aussi chers les uns que les autres, et ajoutons à cela une impressionnante panoplie de bijoux en tout genre. Alyss avait tout ce dont elle désirait, quand elle le voulait. Certes, les parents lui en demandaient beaucoup, presque en échange. Beaucoup plus qu’à Simon, qui avait toujours été leur plus grande fierté. Le garçon était sportif, beau, intelligent, capitaine de l’équipe de bascket de son établissement scolaire. Il représentait et honorait à la perfection la famille Entwhistle. Alyss, elle, avait toujours eu un peu plus de mal à décrocher de bonnes notes, avait des taches de rousseur, était souvent seule. Un monde opposait les deux jumeaux. Et c’était ce qui les mena à leur perte.

« Simon,
T’es le seul à qui je décide d’écrire une lettre, même si t’es pas le plus innocent dans cette triste histoire. T’auras pitié de moi, je sais, je te connais. T’es pas mon frère pour rien. J’espère que tu seras triste, un peu, parce que j’ose espérer que tu tenais à moi, comme de vrais jumeaux.
On n’a jamais connu le culte de la complicité entre frère et sœur qu’ils essayent de nous faire croire dans les films, alors que ce n’est qu’une arnaque. J’ai essayé de me confier, des fois, mais je crois que tu t’en foutais littéralement. Tu vas dire que je me plaignais tout le temps, et t’as peut-être pas tord. T’étais là sans vraiment l’être, je le sais. Tu vois, je suis pas si idiote que tu le penses.
Je ne veux pas me justifier auprès de toi, mais simplement te dire à quel point je regrette que ça se termine comme ça, que la mort soit la seule solution, ma seule décision. J’aurais aimé qu’on soit plus que des jumeaux inconnus, un peu mieux que des étrangers. T’es pas une ordure comme papa, je sais que tu culpabiliseras, parce que t’as un cœur, t’as des sentiments et une conscience.
Tu sais ce que m’a dit maman lorsqu’on a annoncé mon cancer ? "T’inquiète pas chérie, je t’achèterais une perruque faite sur-mesure par des professionnels !" Je n’ai pas répondu, mais tu ne peux pas savoir à quel point je m’en fou, de sa perruque. Y a que l’apparence qui compte, pour elle. Elle a toujours été trop superficielle, et je sais que je n’ai jamais été la fille qu’elle aurait aimé avoir. Pas assez belle, pas assez coquète. Ils me voulaient parfaites, et moi je les ai gentiment envoyés se faire voir.
Alors Simon, je veux que tu te souviennes de moi à tout jamais. Je veux que tu te sentes coupable, un peu, aussi. Parce que tu ne m’as jamais vraiment soutenu et qu’au fond, je t’en veux sûrement. Pas autant qu’aux parents. Mais un peu.
Je suis désolée, je t’aime.
Alyss. »

C’était peut-être la cinquième ou la sixième fois qu’il lisait cette lettre alors que de chaudes larmes roulaient sur ses joues, exactement comme le jour où, cinq ans plus tôt, il avait appris qu’il n’aurait que douze, au lieu de treize cadeaux, à Noël. Sauf que cette fois-ci, sa sœur jumelle s’était suicidée. Et c’était de sa faute. Entièrement et purement de sa faute.



Chicago. La ville de tous les plaisirs, tous les défis, toutes les fantaisies. C’était une page qui se tournait pour Simon. Fraichement diplômé de la meilleure école de commerce londonienne, il était jeune et brillant, et un avenir radieux s’offrait à lui. Il se trouverait une femme, aurait de beaux enfants. Enfin, c’était sans compter l’arriver de la loterie sur les écrans. Comme hypnotisé par tous ces lots, le jeune homme avait décidé de quitter son Angleterre natale pour traverser l’Atlantique et passer quelques temps dans la ville américaine qui le faisait tant rêver. Plus de parents à l’horizon pour le recadrer. Seulement leur compte bancaire pour lui assurer le meilleur confort de vie possible. Tout était permis, désormais. Et Simon ne faisait pas les choses à moitié ; s’offrant une luxueuse chambre d’hôtel pour son séjour, à peine arrivé qu’il achetait déjà son billet. Les dés étaient lancés, son avenir se jouait.



Dernière édition par Simon Entwhistle le Dim 19 Oct - 19:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Sam 18 Oct - 20:41

MI CORAZOOOOOOOON.
cassou, j'suis tellement heureuse de te voir ici. I love you

cet avatar.
ce pseudo.
et ce début d'histoire.
putain, ce perso est la perfection, t'es la perfection, j't'aime.

si j'avais pas un lien love, mi corazon, je te harcèlerai pour que tu le sois.
holton, c'est tellement la vie.

bienvenue, ma belle.
je suis sûre que ta fichette va gérer sa maman, et tu sais que je suis là au besoin. j'suis toujours là.

keur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 86

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Sam 18 Oct - 21:05

mi amooooooor I love you I love you I love you
désolée de pas m'être pointée plus tôt, hein, mais mieux vaut tard que jamais aha
j'ai failli tenter ton scéna, mais quand j'ai vu que quelqu'un s'était déjà inscrit avec, j'ai laissé tomber, la compétition, sur ce point là, c'est pas trop mon truc.
dans tous les cas, il nous faudra un lien qui gère

merci pour tout ma belle I love you
(au fait, je viens de me rendre compte que j'ai jamais répondu à ton mp sur bazzart, faut que je rattrape tout ça au plus vite )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Sam 18 Oct - 21:13

tu te pointes quand tu veux, t'es ici chez toi. I love you
j'ai maybe une idée de lien, donc je te mpotte de ce pas.

(pas de problèmes, mi corazon. I love you)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Sam 18 Oct - 22:21

Colton
Epouse moi veux-tu ?
Ce qui est sur : je veux un lien, de la mort qui tue et qui déchire le string de grand-mère
Sinon, bienvenue aussi parmi nous sur gl Comme dis la belle rouquine, ton perso dépote déjà, j'ai hâte hâte hâte de te lire ma belle I love you
J'vais réfléchir de mon côté pour un lien, même si je crois avoir une petite idée

Anyway, bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 86

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 6:46

mais oui charly, je t'épouse quand tu veuuuux
viens donc t'installer dans ma boite à mps, je t'attends impatiemment

merci à toi ma belle, j'ai hâte de pouvoir rp avec vus tous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 14

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 10:49

bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
bon choix d'avatar, j'ai hâte d'en apprendre plus sur ton perso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 86

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 16:36

jamie, j'suis amoureuse de ce type
merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 186

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 18:01

COLTON
Bienvenue, j'aime déjà beaucoup le début de ta fiche, j'ai hâte d'en lire plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 86

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 19:08

dylan j'avais beaucoup hésité entre jay et simon, mais en voyant que le scénario était déjà tenté, j'ai préféré choisir mon personnage inventé. du coup, j'ai hâte de pouvoir lire vos rps avec jill. merci beaucoup I love you

du coup, j'ai terminé ma fiche, j'espère qu'elle vous plaira, et que tout est ok I love you
edit, par la même occasion, j'en profite pour vous signaler que les signatures ne s'affichent pas je crois qu'il y a un truc à modifier sur le panneau d'admin pour remédier à cela, à moins que ce soit volontaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 19:31

tu sais ce que je pense sur ta manière d'écrire, t'es une putain de déesse.
j'adore alyss, simon, sa vision de la vie.
j'adore comment t'écris, que ce soit avec simon ou n'importe quel autre perso.
je t'aime, mi corazon, et je suis très heureuse de te voir ici.

je te valide avec le plus grand des plaisirs. va faire tes liens, ton scénario et toutes les demandes possibles. I love you bon jeu sur gl, cassou, n'hésite pas si tu as besoin.

j'ouvre le rp dans la soirée, je crois que le problème des signatures est réglé.

_____________________

what's a soulmate ? it's like a best friend but more. it's that one person that knows you better than anyone else. the person who knew you and accepted you, before anyone else did. or when no one else would.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 86

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 19:34

je l'aime mon simon, je l'aime ta jill, on va être un duo de choc, comme depuis le début. (oui je me souviens encore de ce bon marlène/osward qu'on était )
ça m'fait plaisir que le perso et l'histoire te plaisent, j'ai hâte de lire le rp que tu nous as concocté. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   Dim 19 Oct - 19:39

j'adore ta signature et ton gif, by the way.
je me rappelle de marly/osward tout.

_____________________

what's a soulmate ? it's like a best friend but more. it's that one person that knows you better than anyone else. the person who knew you and accepted you, before anyone else did. or when no one else would.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l'un et l'autre"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand ont vous demandes , comment vas tu ? et que vous n`allez pas bien...vous répondez quoi ?
» La pire des demandes en mariage.
» [Résolu] Comment retirer les demandes de connexions PICASA ?
» Demandes spontanées d'objets publicitaires/commémoratifs
» [ROM STiF] Les demandes des membres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD LUCK. :: 
WHITE SHIRT
 :: 
les présentations
 :: 
les validés.
-