Partagez | 
 

 (M/LIBRE) Sam Claflin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: (M/LIBRE) Sam Claflin   Lun 13 Oct - 9:54


Samaël Winfrey
» âge Vingt sept ans.
» métier Lieutenant de police.
» statut civil Célibataire.
» orientation Hétérosexuel.
» nationalité au choix.
» groupe au choix.

» caractère déterminé, sérieux, sûr de lui, un peu macho quand même, là pour ses proches, affectueux particulièrement avec sa famille, autoritaire, beau parleur, cynique, direct, fier, impliqué, indépendant,
ft Sam Clalfin

l'histoire du personnage est principalement au choix, tout ce que je demande, c'est que le lien soit respecté. Sinon, je le voyais même membre d'une grande famille, genre plusieurs frères et soeurs. Et des parents toujours ensemble, aimants. Il ne vient pas d'une famille aisée, mais plutôt modeste, il a du travailler dur pour arriver là où il en est. Mais il est fier de son travail et ne le lâcherait pour rien au monde.

Charly Lowe
Extrait de ma fiche : Freyman lui avait donné sa permission pour participer à des cours de self-défense et d’attaque. Donner par le lieutenant Winfrey, elle était la seule femme du groupe. Et elle en ramassait pas mal. On la prenait pour la petite pimbêche qui n’avait rien dans le ventre. Particulièrement Winfrey. Il ne lui accordait aucune attention, se moquait d’elle dès qu’elle ratait une prise et détournait le regard quand elle en réussissait une. Et les autres mâles n’étaient pas mieux. Aucuns n’osaient réellement la toucher. Ce qui faisait que la plupart du temps, elle restait assise sur le banc. Nombreuses fois qu’elle avait insulté mentalement le dit Winfrey. Mon dieu, ce qu’elle le détestait. Un, il était exécrable. Deux, il était macho. Trois, il la regardait de haut. Quatre, il se pensait au dessus de tout le monde avec son petit badge. Cinq, il était putain de musclé. Six, il avait une gueule d’ange. Sept, il avait un corps parfait. Huit, une bouche à tomber. Neuf, elle le détestait. Dix, elle devait arrêter de le reluquer bon dieu. Encore une fois, tandis qu’elle énumérait toutes les choses qui l’énervaient chez ce type, elle était assise sur le tatamis, attendant qu’on daigne la prendre comme partenaires. « Vous êtes tous des machos, apeuré de vous faire battre par une fille. Bande de mecs de merde ». A force, ils avaient tous fini de faire attention à elle quand elle sortait ses insultes. Elle était loin de la jeune femme élégante, distinguée aux cheveux toujours bien bouclés. Non. Elle était aux antipodes et pourtant, ça ne lui valait aucune distinction. « Aller, battez-vous avec moi! Juste pour rire! Vous oserez jamais, alleeer ! » Mais comme d’habitude, rien du tout. « Le cours est fini pour cette fois-ci » « T’es qu’un con Winfrey » Charly avait plus parlé dans sa barbe, mais elle n’en pensait pas moins.

Et ainsi passa la soirée. A boire plus particulièrement. Des vodkas. Elle adorait tellement la vodka Charly. Elle n’écouta plus qu’elle ne parla ses collègues raconter milles et une anecdotes. Spécialement sur Freyman et ses aventures à la poursuite des vilains. Charly avait toujours bien aimé Freyman, il lui faisait penser à son oncle qui habitant dans le Montana. Et tandis qu’elle commandait une énième vodka, elle sentit un regard dans son dos. Tournant la tête, elle tomba sur Winfrey. « Quoi ? T’as un problème ? » « Toujours aussi polie. Je me demande vraiment si parfois t’es pas un mec. Niveau idiotie » Vidant son verre d’un coup sec, Charly foudroya le jeune homme. Ce qu’il pouvait être exécrable. « T’as peut-être une belle gueule, mais t’as rien dans l’slip. Pauf’ type » Dès que l’alcool coulait dans ses veines, Charly oubliait parfois - si pas tout le temps - les conditions de politesse. Et de celles de hiérarchie. Et de féminité. Bref, la Charly en chair et en os. La soirée continua. Et continua encore. Deux heures du matin, les plus couches tôt étaient déjà partis. Il ne restait plus que ceux en dessous de la quarantaine. Et la jeune femme secoua la tête. Ne se rappelant plus comment diable elle était arrivée dans cette pièce étrange aux couleurs sombres. On aurait dit un bureau. Peut-être celui du boss ? « Mon dieu, mais qu’est-ce que je fous ici ? » « C’est toi qui m’a harcelé de te suivre ici » Sursautant d’une force, Charly se retourna. Accoudé à la porte se trouvait Winfrey. « hein ? » Puis elle secoua la tête. « Non, pas du tout, jamais. Je t’ai suivie parce que t’avais l’air de vouloir commettre un crime ». Winfrey éclata de rire. Pour une fois, il n’avait pas son air arrogant. Il s’approcha d’elle. Elle pouvait voir dans ses yeux qu’il avait aussi bu. Peut-être un peu trop. Comme elle. Sauf qu’elle, elle se doutait que demain, pouf, elle aurait tout oublié. Pourquoi pas alors… ? « Qu’est-ce que tu fais ? » Il se contenta de sourire. Le con. Et la brune recula, jusqu’à buter contre le bureau. ça devrait être interdit d’avoir un corps pareil. Et des yeux si sombres. Et une bouche si tentante. « NON ! » Elle devait rêver. Elle ne pouvait se permettre de fantasmer à voix haute. Et encore moins de vivre son fantasme le plus secret. Pas dans cet état. Pas ici. Pas avec lui. Même si il était partie intégrante de ce fantasme. « Qu’est-ce … » Il s’arrêta à quelques centimètres de la jeune femme. Tout son corps à elle criait de désir. Elle eut l’impression de se détacher de ce corps qui la trahissait, d’observer la scène du haut quand elle sentit ses mains à elle venir se poser sur le torse de son professeur. Du lieutenant Winfrey, cet idiot macho. Mais tellement appétissant. Oh dear god. Et puis tout se chamboula, tout s’accéléra. La minute d’après, elle était assise sur le bureau, les jambes écartés, les mains dans les cheveux de cet homme qu’elle détestait. Sa bouche dans son cou, son corps entre ses jambes. Lui descendait ses mains dans le bas de ses reins, ses grandes mains calleuses, froissant son pull favoris. Elle ne savait pas, ne comprenait pas. Ses yeux s’accrochèrent à ceux de cet homme, leurs bouches se rapprochèrent. Et dans un dernier au revoir à sa lucidité, elle l’embrasse. Mieux encore que tout ce qu’elle avait pu imaginer. Leurs corps aussi proches que possible, elle se perdait dans son odeur sucré, sentant tout son corps se tendre sous l’effet de l’autre, attrapant sa lèvre inférieure de ses dents.

Et la minute d’après, ils étaient en dehors du bureau, il repartait déjà vers la salle. Et Charly essayait en vain de dompter ses cheveux, tremblant encore sous ce qui venait de se passer. Sans un mot, elle traversa la dite-salle, sentant bien les regards de ses collègues féminines encore présentes, attrapa son manteau et sortit dehors.
Le lendemain matin, comme elle l’avait prévu, elle avait tout oublié. Ou tout du moins, elle se convaincu que tout ça n’avait été qu’un rêve.




Dernière édition par Charly Lowe le Dim 2 Nov - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: (M/LIBRE) Sam Claflin   Lun 13 Oct - 14:36


Mes exigences
Hey you
Si tu lis ces quelques lignes, je suppose que mon scénario t'intéresse. Et si c'est alors le cas, je n'ai qu'une chose à te dire :  
Anyway   mon petit Samaël est hyper important pour ma Charly, c'est un peu le mec aux antipodes de ceux pour qui elle a l'habitude de craquer. Il a une aussi grande gueule qu'elle, la pauvre. Bref.

Niveau avatar : Sam quoi. Sam est genre la perfection absolue. Donc j'aimerais qu'on tu le gardes. Après, si tu peux pas le voir, pas de soucis, on peut toujours en parler. J'avais en tête aussi Jamie Dornan, sont tous les deux aussi baisables l'un que l'autre

Niveau personnage : J'aime beaucoup le prénom Samaël, mais il (ainsi que le nom de famille) est totalement au choix, si tu veux le changer, pas de soucis. Même si je voyais plutôt un nom à consonance anglophone. Son histoire est aussi relativement libre. Mais si t'as besoin de petits coups de pouce, n'hésite pas à m'envoyer un mp, je t'aiderai volontiers.

Niveau lien : on va dire qu'il n'est pas négociable. Je trouve leur relation parfaite parce que ni bisounours ni non plus destructrice. Elle craque pour son corps sans connaître son esprit, elle lui conchie à la gueule parce qu'il refuse de reconnaître qu'elle est aussi douée que les autres, bref, elle voudrait lui foutre son poing à la figure après avoir léché ses abdos. De son côté, j'aimerais que tu t'appropries le personnage mais steupléééé, garde le fait que Samaël est célibataire, et le restera pour les beaux yeux de Charly

Niveau rpg : de ce côté là par contre, j'ai parfois l'impression d'être un peu méchante, mais je tiens tellement à ce scénario que j'aimerais vraiment que la personne qui le tente, toi en l'occurrence, soit motivée et ait une belle plume. J'aime quand l'orthographe est là, quand les phrases ne sont pas tournées trop pas-français. Tu vois quoi Je demande au moins un rp par semaine, et une présence dans le flood, présentations, liens plus d'une fois par jour, parce que je ne veux pas que Samaël ne soit "que" avec Charly. Qu'il ait d'autres liens, bref, qu'il soit intégré

Sinon, quiconque tentera le beau, je lui en serais éternellement reconnaissante   J'ai trop envie de jouer leurs relations Oh et aussi, sache que j'adore les smileys Donc si t'es du genre jamais aucuns smileys, des points et pas très   ça va être un peu dur   Mais sinon, j'suis hypra gentille hein j'aime parler de tout et de rien, faire de nouvelles rencontres, toussa   Bref, j'arrête de blablater Juste, PRENDS MON PETIT SAAAAAM  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: (M/LIBRE) Sam Claflin   Dim 19 Oct - 12:18

Revenir en haut Aller en bas

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: (M/LIBRE) Sam Claflin   Lun 20 Oct - 18:03


_____________________

same rules apply
Tu pourras m'dire tout c'que tu veux. Sous tes fous rires et tes grands airs. C'est pas la peine. Tu peux mentir à qui tu veux. Tu souris trop pour être heureux
@ ALASKA.


best buddy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: (M/LIBRE) Sam Claflin   Mar 4 Nov - 0:06

Scénario remis en jeu.

_____________________

same rules apply
Tu pourras m'dire tout c'que tu veux. Sous tes fous rires et tes grands airs. C'est pas la peine. Tu peux mentir à qui tu veux. Tu souris trop pour être heureux
@ ALASKA.


best buddy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (M/LIBRE) Sam Claflin   

Revenir en haut Aller en bas
 

(M/LIBRE) Sam Claflin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD LUCK. :: 
WHITE SHIRT
 :: 
les têtes recherchées
-