Partagez | 
 

 Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 22 Oct - 10:29




ERYS MAYTOWN



24 ANS - AMERICAIN - ECRIVAIN - CELIBATAIRE
calme + attentif + intelligent + drôle + attachant + charmeur + séducteur + malin + réservé + un peu macho + têtu + gourmand + sportif + compétitif + confiant + égoïste + protecteur + narquois + vicieux + observateur + organisé

Upper West Side

Tu es à la maison, mon amour, regarde. Je pense que c'est le premier silence dont ma mère a eu le droit. J'ai ouvert mes yeux bleu et regardé autour de moi. Tout était propre, beau, chic. Ma famille puait le fric. Même à une semaine de vie, je le savais. Et j'aimais ça. J'étais le premier de la famille, le seul homme. Et je le restais. Quatre ans après moi ma mère tomba enceinte et thanks god, ce fut une petite soeur qui arriva. Très tôt mon père m’initiait à l'art d'être un homme de très riche famille, et de le rester. C'est bien mon chéri, regarde devant toi! Je sus nager, rouler en vélo, jouer du piano, lire, écrire assez rapidement. Je passais d'ailleurs une classe dès mes plus jeunes années. Mon père était fier de moi, je brillais comme il le souhaitait. Je le voulais fier de moi. Je mettais les mêmes costumes que lui à 5 ans. On se baladait tous les deux tandis que maman faisait du shopping et il m'apprenait, chaque détail chez les gens, leur apparence, leur signification. Il m'a appris à regarder à travers les gens. On me souriait, parce que j'étais jeune, exemplaire et il faut le dire, un très beau jeune garçon. J'étais déjà sportif, sortant au tennis, au football américain, au baseball ou au footing avec mon père ou ma mère. Très vite, je comprenais que j'étais doué pour inventer des histoires, analyser des gens, des personnages, comprendre leur vie, l'imaginer.

Harvard

 Ce ne fut pas très difficile pour moi d'entrer à Harvard. Papa me paya un studio à Cambridge et je filais, très confiant pour mon premier jour à Harvard. Je sortais des meilleures fraternités du lycée, j'avais déjà un nom, parmi quelques étudiant(e)s d'Harvard. Entre fête, popularité, place dans le club sportif, rédacteur dans le journal, prestige, montée en puissance étudiante. Je brillais, une nouvelle fois. Chaque week-end, je rentrais à la maison et tout New York m'attendait. C'est à cette période que j'utilisais cette capacité que papa m'avait apprise à lire dans la population. Je me mis aux jeux. Et je raflais toutes les mises. Pas de tricherie, pas de corruption. Que de l'analyse. Tout le monde essayait de me battre, en vain, et à chaque types de jeux. Je devenais le roi du casino. Je devenais le vrai prince de mon père et le roi de ces dames. A partir de cet instant, plus rien ne m'arrêtait.

Chicago

J'ai publié mon premier roman et c'est un carton. Harvard ne m'a pas fermé ses portes, les professeurs prennent souvent de mes nouvelles et m'admirent. New York est fier de me compter parmi ses natifs. Mon père paie mon éditeur des milliards et fait office de manager. Des clubs sportifs m'ont appelés, j'ai joué avec quelques équipes comme la MLB ou les Patriots pour le plaisir. Je voulais écrire, et je commençais déjà à en faire ma vie. Mais plus que tout, je voulais jouer. Jouer, c'est vivre. Je joue avec mes personnages comme des pions du Cluedo. Je joue avec les gens qui m'entourent. Au fait, je ne suis jamais tombé amoureux ni ai avoué un jour être attaché à quelqu'un. Jamais. Les femmes tombent comme des mouches dans mon lit après une partie de poker, de basket ou une séance de dédicace. Tout est facile pour moi, à portée de mains. Je n'ai besoin de personne pour continuer, même plus de mon père. Je m'en vais vers l'Est, dans l'Illinois, à Chicago. La ville de l'aventure, de la vie. Au revoir, maman. Et un bisous sur le front de ma petite soeur. Ce fut il y a deux ans. Deux ans que je suis ici, deux ans que j'ai débarqué. Depuis septembre, c'est la loterie que j'attends. Pas question que je parte. Je vais gagner.

A mon actif : Trois romans à succès. Une centaine de femmes. Une cinquantaine de costumes. Six montres. Trois voitures de luxe. Une villa. Trois domestiques. Cinq éditeurs. Six cent pages. Cinq cent paniers. Neuf cent longueurs. Cinq cent soirées. Plus de mille parties gagnées. L'addition, s'il vous plaît? 
 
liens recherchés;
(F/M) : u.c.
(F/M) : u.c.

FICHE DE PRÉSENTATION
css by astealeaf.
pictures by tumblr


Dernière édition par Erys Maytown le Mer 22 Oct - 10:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 22 Oct - 10:29

Jill Hemmings.
Sarah Lowe.
Suzie Hopkins.

Tessa Hemmings.
Lucy Blake.

à vous.


Dernière édition par Erys Maytown le Mer 29 Oct - 10:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 22 Oct - 10:55

avoue que tu m'attendais.

alors, le fameux lien. j'avais pensé qu'ils pouvaient s'être rencontrés quand ils étaient gamins, à New York. les Hemmings sont plutôt super riche (mais jill n'aime pas ça, donc elle le crie pas sur les toits ), donc ils auraient pu connaitre les Maytown. bien sûr, je parle des grands-parents paternels, parce que les parents de jill, c'est une autre histoire. Arrow donc, les deux auraient pu être amené à jouer ensemble, sauf que jill n'aimait pas erys : trop riche, trop snob. bref, et erys, du coup, n'aimait pas jill : trop chiante, cette gamine. jill a déménagé de NYC à ses huit ans, sans que les Maytown ne connaissent la vraie raison (qui était la mort de sa maman) et les deux enfants ne se sont plus revus.
puis, si cette idée te convient, on peut imaginer qu'ils vont se recroiser à chicago, et de là, on voit comment ça va évoluer ? pas super bien, si tu veux mon avis

_____________________

what's a soulmate ? it's like a best friend but more. it's that one person that knows you better than anyone else. the person who knew you and accepted you, before anyone else did. or when no one else would.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 22 Oct - 10:59

Oui je t'attendais
Oh cette idée me va à ravir. C'est tout à fait le genre d'Erys. Faisons ça, ça peut être drôle. non ça ne va pas être une super bonne retrouvaille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 360

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 22 Oct - 11:02

d'accord, parfait.
on se fera un rp quand je serais moins surchargée, du coup ?

_____________________

what's a soulmate ? it's like a best friend but more. it's that one person that knows you better than anyone else. the person who knew you and accepted you, before anyone else did. or when no one else would.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 22 Oct - 11:05

T'inquiètes, pas de soucis madame la ministre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 32

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Dim 26 Oct - 15:29

GOSH. CE VAVA.
J'aimerais du positif compliqué steuplaiiit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Dim 26 Oct - 15:31

Parle moi un peu de toi, chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 32

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Dim 26 Oct - 15:36

Je te copie/colle le caractère et les anecdotes de ma fiche (a)

déterminée + ambitieuse + rusée + assez torturée + travailleuse + un brin sadique + hypocrite + paraît sans gêne + se donne de faux airs de madame-je-sais-tout + têtue à un point inimaginable + se bloque assez facilement sur certaines choses + à la limite de la bipolarité + violente + colérique + impatiente + garce quand ça peut l'aider + bonne menteuse + véritable comédienne.

elle supporte pas l'odeur du cannabis mais est accro à la cigarette. elle a déjà essayé pas mal de trucs, mais n'a jamais trouvé de quoi la faire autant planer que l'amour et la danse. sa vie ne se résume qu'à la danse d'ailleurs. elle refuse de parler du reste et peut garder le silence des heures durant jusqu'à vous frapper, excédée. elle n'aime pas frapper les gens mais ne peut retenir ses coups que jusqu'à un certain stade. elle est une mauvaise copine selon son seul et unique ex, une mauvaise soeur selon sa famille, mais peut être une amie en or quand vous savez dompter son caractère de feu et faire tomber ses masques les uns après les autres. elle est parfois vulgaire dans son vocabulaire et provocante dans ses tenues de soirée, mais elle ne veut pas de l'inverse. elle vit avec un colocataire qui ne fume que de l'herbe, et ça lui est suffisant. elle est déjà tombée enceinte une fois mais a avorté sans rien dire à quiconque d'autre que son frère aîné.

Donc elle est comme Erys, c'est elle qui mène les hommes par le bout du nez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Dim 26 Oct - 15:44

Oui la seule différence c'est que lui est monsieur bonne image mec parfait et qu'elle a opté pour le trash déchiré etc, ce qui est très sexy... Alors je penserais peut être à une relation genre de domination, chacun son tour, puisqu'ils sont tous les deux comme ça, ça ferait une relation positive sexuelle et jeu de chien et chat qui va dominer l'autre au petit matin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 32

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Dim 26 Oct - 15:52

J'adore *-*
Des sortes de sex friends qui s'amusent de leur relation "publique". Lucy jouerait en permanence avec lui et profite de leurs moments nocturnes, mais ne le voit pas réellement comme un amant et a du mal à avouer que c'est un ami. Elle aura tendance à le classer dans les mauvaises fréquentations, celles qu'elle cache à son frère surprotecteur (et coloc par la même occasion).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Dim 26 Oct - 15:58

C'est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 32

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Dim 26 Oct - 16:05

Je t'ajoute dans la soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 61

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 29 Oct - 9:34

tu m'as oublié dans ma fiche de lien, j'te boude Mais j'avais mis longtemps àrépondre alors j'te pardonne Tu veux toujours de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



» billets achetés : 80

MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   Mer 29 Oct - 10:17

oui excuse moi tu me fais tourner la tete !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un coeur inexistant. [Maytown ft Efron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moelleux au chocolat coeur à la banane
» coeur de boeuf aux carottes
» Le coeur de Chopin
» Le coeur au bord des larmes..
» [4x06] Coeur de loup-garou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD LUCK. :: 
WHITE SHIRT
 :: 
les beaux personnages
 :: 
les liens.
-